jeudi 2 septembre 2010

France 2010-07-05 Paris et les bouchons

☆  ☆  ☆  ☆  ☆      


Paris et les bouchons de circulation !

Nous avons survécu à notre première journée de voyage. Yé!

Debout à 7h00 du matin le 4 juillet pour faire les derniers préparatifs d'usage et profiter un peu des puces (nos petites-filles) qui étaient en visite, la route vers l'aéroport (Merci Caro!), le contrôle d'Air Canada, puis la sécurité et finalement une bonne heure d'attente avant l'embarquement.

Le vol a duré 6 heures 30 minutes et, le 5 juillet au matin heure de Paris, nous étions heureux de nous présenter au comptoir de location d'auto avec au moins une bonne heure d'avance... Heu! c'était sans prendre en considération la circulation monstre de Paris. La navette devant nous amener à notre petite Clio (Renault) était prise dans le trafic sur le terrain de l'aérogare; vite nous avions perdu le temps gagné et nous avons pris beaucoup de retard dans les bouchons de la circulation dans Paris.

Cela nous a pris deux heures pour faire les 40 premiers kilomètres ; et nous n’avions fait que le périphérique … il nous fallait encore sortir de Paris et faire encore plus de 360 avant d'arriver à Poitiers, notre destination pour les prochains jours.

Sur le périphérique, j’ai été ébahie … et surtout énervée … par l’attitude des motocyclistes qui conduisent très vite (trop même) entre les voitures qui sont pratiquement arrêtées sur 4 voies, parfois 5.  Ils sont très nombreux. Et si vous ne leur laissez pas la place, vous avez droit au klaxon !  Une moto demande de l’espace à droite, puis c’est le klaxon à gauche… et gare quand vous voulez changer de voie, vous n’avez pas la priorité !  Pendant deux longues minutes, j’ai eu envie d’ouvrir ma porte … juste pour voir l’effet … bien sûr, je ne l’ai pas fait mais cela m’a fait du bien juste d’y penser et de le dire … ce qui a fait rire Big Brother.

Nous avons complété le reste du chemin prévu cette journée sur une route très bien entretenue, de trois voies dans les deux sens et où la vitesse permise est 130 km. Une autoroute payante mais tellement belle.

Nous avons particulièrement apprécié le GPS dans la voiture. Nous avons fait la route sans accroc et nous étions très contents quand, vers 18 h 00, le GPS (nous lui cherchons encore un nom) nous a dit " vous êtes rendu à votre destination" avec un accent français.

Il est présentement 21h30 (14h30 à Montréal) cela fait plus de 30 heures que nous n'avons pas dormi (oubliez ça dormir dans l'avion). Nous sommes claqués mais très heureux d'être ici.  

Demain nous visitons des abbayes dans le coin.


Plume et Big Brother
Poitiers



☆  ☆  ☆  ☆  ☆      

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire