mercredi 22 septembre 2010

Journée de visite à Ottawa

Ayant travaillé cinq ans dans la Région de la Capitale Nationale, j'avais hâte de la revoir après maintenant six mois d'absence.

Aujourd'hui, j'ai donc pris la route pour m'y rendre; j'ai un dîner entre amies qui m'attend en soirée.

Il fait beau et je savoure le paysage le long de l'autoroute 417; en ce début d'automne, le soleil reflète sur les couleurs jaune, orange et rouge que se donnent les arbres avant de tomber bientôt endormi; ressortent dans cette forêt d'automne le vert des conifères ainsi que le blanc d'écorce de bouleau, pour y faire un contraste qui affirme les couleurs chaudes.

Puis, en bordure d'Ottawa, je décide de prendre les promenades pour me rendre au centre-ville; je suis donc la promenade Rockliffe qui longe la rivière Outaouais; je voie la belle piste cyclable tout à côté.

Au loin, je devine Gatineau, ville sœur de la Région de la Capitale Nationale, que je ne visiterai pas aujourd'hui, mais qui est tout aussi importante dans mes souvenirs.

J'ai prévu arriver tôt pour avoir le temps de savourer un peu la ville avant le dîner. Stationnée dans le
marché By, je dirige mes pas vers la rue Sparks afin d'aller voir ce qu'il y a de neuf au Quichua International, mon magasin préféré à Ottawa. D'ailleurs on m'y reconnait ce qui me fait beaucoup plaisir.

En route, je passe devant le monument qui souligne l'apport du Canada aux guerres de 14-18, 39-45 et 50-53 (Korée). Il me rappelle étrangement notre visite à Verdun, Vimy et les plages de Normandie ( voir textes "il faut se rappeler pour ne plus recommencer", "les crêtes de Vimy" et "le débarquement en Normandie" )

Je ne verrai plus jamais ces guerres de la même façon...

Puis mes pas m'amènent vers la Place de Ville, où j'ai travaillé pendant deux ans.

La rue n'a pas trop changée; il est encore possible de distinguer facilement les touristes des fonctionnaires; ces derniers sont plus pressés, portent une mallette ou des documents ou parlent au téléphone; plusieurs ont un café à la main. Les touristes regardent partout sans se presser, portent un sac à dos, prennent leurs cafés dans un resto; plusieurs prennent des photos avec leur téléphone...

Je me sens un peu entre ces deux mondes. Il y a celui du travail que j'ai quitté il y a à peine six mois et qui me rappelle tant de bons souvenirs. Puis il y a celui de la retraite où, comme une touriste, j'apprivoise ce qui m'entoure et j'apprend chaque jour un peu plus comment bâtir mon avenir.

Puis, je ne peux terminer cette après-midi sans marcher le long du canal Rideau; très vite j'ai découvert un banc où je me suis assise pour mettre toutes mes idées ensemble et écrire ces lignes.

Une autre belle journée que j'apprécie beaucoup ... et ce n'est pas fini car des amies viennent me rejoindre pour un dîner qui sera rempli de souvenirs, de confidences, de rire et d'échanges de nouvelles.

Plume

1 commentaire:

  1. Je suis allée au By Market au mois de mai quand je suis allée à Ottawa rendre visite à deux amies bloggeuses (dont une venue de Toronto). J'ai bien aimé.

    J'ai moins apprécié la pluie et les 4 degrés qu'on a eu pour visiter le Tulip Festival, mais bon.

    RépondreSupprimer