samedi 31 mars 2012

Ecuador 2012 - Otavalo - La ville

☆ ☆ ☆ ☆ ☆ 


23-24 février 2012 (jeudi et vendredi)
Source: Wikipédia (Otavalo et le Imbabura)
Otavalo est une ville située au nord de l'Équateur, à 2530 mètres d'altitude dans les sierras andines, dans la province de Imbabura, à deux heures au nord de Quito.  La ville coloniale "San Luis de Otavalo" a été fondée ne 1534 par les Espagnols.

Comme la majorité des villes équatoriennes andines, La ville d'Otavalo est sise à proximité des volcans Imbabura et  Cotacachi.

Selon le site de la ville d'Otavalo,  il y a plus de 44,500 habitants dans la ville, près de 66, 000 habitants en région rurale pour un total de plus de 110, 000 habitants.  

L'attraction principale demeure le magnifique marché, notamment celui du samedi; ce marché a la réputation d'être le plus important et le plus spectaculaire de l'Amérique du Sud surtout le samedi. D'ailleurs nous l'avons visité un vendredi et nous l'avons trouvé déjà très élaboré. C'est également un endroit où nous pouvons marchander les prix.  Nous y avons passé un peu plus de deux heures pour faire, pour la majorité d'entre eux, les derniers achats du voyage. Nous reviendrons avec des chandails des nappes, des écharpes en laine d'alpaca dont vous voyez la photo ci-après.

Lama ou Alpaca ...

Ils sont tous les deux de la même famille, les camélidae (comme le chameau d'ailleurs) et ils sont tous les deux sont du genre "Lama".  Les deux se ressemblent sauf que le lama est généralement plus gros que l'alpaca.

Source: Wikipédia
L'alpaca est considéré depuis la nuit des temps comme un animal de compagnie en raison de sa douceur et son affinité naturelle pour les enfants. C'est un animal très curieux et très intelligent.

Aujourd'hui,  l'animal est élevé pour sa laine qui est plus douce, plus chaude, plus résistante et plus légère que la laine de mouton. Il peut être tondu une fois l'an.



  
Quant au lama était élevé pour sa laine et sa chaire. C'était le seul animal domestique à l'arrivée des Espagnols. D'ailleurs, ces derniers le considéraient comme une sorte de mouton.  Ce n'est que plus tard qu'on a fait le lien entre le lama (et l'alpaca) et les camélidés d'Afrique.

Les indigènes l'utilisaient aussi comme bête de somme mais il n'était pas possible de le monter comme ses cousins d'Afrique, le chameau et le dromadaire.




Nous avons passé une nuit à la hacienda Ally Micuy (fera l'objet d'une prochaine publication). Nos objectifs étaient de visiter des artisans et faire des achats au marché de Otavalo (fera l'objet d'une prochaine publication)

"Otavalo" est également le nom des indigènes Kichwa de la région. Ils sont reconnus partout dans le monde pour le commerce.  Il y aurait environ 40 000 indigènes Otavalos dans la région, vivant dans la ville et des villages autour de la ville. Avant l'arrivée des Espagnols, les "otavaleños" étaient connus comme maîtres tisserands et des gens d'affaires avisés. Cette réputation a été à peine été diminuée par la conquête espagnole. Aujourd'hui, Otavalo, ainsi que les indigènes Otavalo, sont connus partout dans le monde.

Voici quelques sites web supplémentaires qui présentent d'autres informations sur cette ville que nous avons visité que pour quelques heures.

http://en.wikipedia.org/wiki/Otavalo (français)
http://www.e-equateur.com/equateur.php?p=otavalo (français)
http://www.otavalo.gob.ec/ (espagnol)
 http://www.quito.com.ec/index.php?option=com_content&task=view&id=3&Itemid=119 (espagnol)


Plume

☆ ☆ ☆ ☆ ☆

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire