lundi 4 mai 2015

Paris 2015 – (8) Visite du Louvre



Le 18 mars dernier commençait comme toutes les autres journées de ce voyage à Paris. Un petit déjeuner, une courte marche vers la bouche de métro la plus appropriée. Cette fois, la ligne 4 (vers Clignancourt) suivie de la ligne 1 (vers la Défense) nous amène à la sortie pour le Louvre.

Ça semblait si simple. Hum… À notre sortie dehors, nous nous retrouvons entourés de hautes bâtisses qui, par leur couleur neutre associée avec les monuments historiques de Paris, se ressemblent énormément. Nous savions que nous nous retrouvions à l’extérieur du château du Louvre, mais le soleil ne nous aidait pas à comprendre si nous étions au sud ou au nord de cet immense palais… Le côté de la structure qui nous faisait face est long de plus de 500 mètres. L’enjeu est clair : la Pyramide qui donne accès au musée est…  droit devant, mais la bâtisse ne semble pas comporter d’entrée. On va à gauche ? À droite ?

Pendant quelques minutes, nous tentons de trouver un nom de rue qui nous aiderait à identifier le meilleur chemin. Puis, déconfits, nous décidons d’observer les alentours. C’est ainsi que nous remarquons une petite grille à notre gauche où les gens semblent s’engouffrer en file indienne.

Ça y est ! Notre voyage aux confins de l’histoire de l’humanité peut commencer. Munis de nos billets achetés d’avance à l’hôtel, nous sourions devant la file de centaines de visiteurs qui, dès 8 h, s’alignent patiemment. Ça valait la peine de payer quelques Euros de plus…

C’est ainsi que nous avons commencé à déambuler lentement, à notre rythme, dans les immenses salles qui contiennent des statues grecques, romaines, égyptiennes et d’ailleurs aussi. D’autres salles nous présentent des œuvres de peintres connus du monde entier. Il y a aussi ces tentures, ces tapis et toutes sortes d’objets qui datent de mille ans et parfois plus. Je ne cesse de me demander de quoi leurs propriétaires avaient l’air.

C’était ma deuxième visite au Louvre. Je savais donc que je ne verrais pas tout dans les quelques heures que nous avions à notre disposition. Je n’avais même pas fait de liste, cherchant plutôt à m’imprégner de la place et de l’image des objets qui frappait mes rétines, me gavant des odeurs et des couleurs. Je rêve de m’établir à Paris pour quelque temps… un an au moins, deux peut-être. Ainsi, je pourrais visiter à mon goût les expositions permanentes tout comme les temporaires que nous présente le Louvre. Je m’imagine me présenter à toutes les semaines avec une carte annuelle de type « Adhérent », fort usée par ailleurs…

Bref, quand nous avons quitté le musée pour retourner à notre hôtel, nos âmes flottaient entre l’immense satisfaction face à ce que nous avions vu durant cette journée et la déception difficile à supporter de ne pas avoir tout vu.

Sachez-le… Paris est sur ma liste de visite pour l’an prochain. Ce passage inclura encore une visite du musée, mais peut-être que cette fois ce sera le musée d’Orsay qui nous attirera… Quel beau dilemme que d’avoir à choisir entre le Louvre et d’Orsay !

Pour ceux qui aiment les musées, voici le site web du Musée du Louvre. Pour vous donner le goût de le visiter, le site propose quelques visites virtuelles.

Le musée :


Les visites virtuelles:



Allez ! Amusez-vous ! Entretemps, voici quelques photos des items très populaires. 







La dentelière 











La Vénus de Milo

 




 Le scribe accroupi














Suzie Pelletier 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire