vendredi 5 février 2016

Lecture - Diane Giroux - roman jeunesse



Chronique sur la lecture - mise à jour
Auteure :          Diane Giroux
Titre :              Zorin l'Immortel  (secondaire)
                        Mous-Q-thon et Loïk @ l'abordage (primaire)
Catégorie :     jeunesse, science fiction
Édition :         Les éditions Véritas Québec

J’ai savouré Zorin l’Immortel, un merveilleux roman jeunesse. J’aime lire, vous le savez. Mais, cette fois, j’avais gardé une certaine retenue parce que Diane est une amie de longue date. J’étais tout de même curieuse. Un soir, j’ai ouvert la première page. « Juste pour voir... juste un peu... » que je me suis dit, « pendant que je sirote ma tisane ». Quatre heures plus tard, mon iPad a manqué d’énergie et s’est éteint. J’avais gobé la moitié du roman. L’heure du coucher était passée. Le texte que je devais corriger était resté en plan. Je n’avais pas bu une seule gorgée de ma tisane. Il était tard et je devais dormir. J’étais déçue. J’avais juste hâte que le lendemain arrive pour que je puisse continuer ma lecture. J’ai adoré ! Bravo ! 

Zorin l’immortel s’adresse à des jeunes du début de l’adolescence, mais, comme vous pouvez le constater avec ce billet, tous peuvent s’enorgueillir de l’avoir lu. Ça bouge tout le temps et il y a juste assez d’imbroglio pour nous garder sur le qui-vive sans nous perdre dans les détails inutiles. 

Le style d’écriture est fluide et doux. Même si on y parle de la guerre, on suit parfaitement la philosophie de l’auteure sur la démocratie, le respect de la vie, les valeurs familiales, un humanisme ouvert sur la diversité et l’absence de discrimination. 

Le sujet abordé est fort intéressant. Je me suis remémoré quelques paroles d’enfant : « En 2000, j’aurais 45 ans et je serai vieille ! » Ma grand-mère s’est étouffée; du haut de mes dix ans, j’ai cru qu’elle avait avalé un morceau de pomme de travers. Quand est-ce qu’on est vieux ? Qui d’entre nous n’a pas laissé échapper un soupir de soulagement quand l’espérance de vie monte de quelques jours ? 

« Si j’étais immortelle, j’en accomplirais des choses ! », je me suis souvent dit. Ah oui ? Il faut lire Zorin l’immortel pour porter un regard différent sur le sujet. Zorin a 700 ans. Les immortels ont été vaccinés contre la maladie et le vieillissement, mais ils continuent de se reproduire. La pression sur les ressources s’intensifie au point de menacer la survie de ce peuple. 


Diane a su nous parler d’un terme universel à sa façon. L’Humain cherche l’immortalité depuis la nuit des temps. Toutes les fouilles archéologiques le démontrent. Si on comprend que l’existence humaine s’éteint au bout de quelques années, certains s’accrochent à une vie dans l’au-delà pour gagner cette immortalité. Un thème épuisé vous direz ? Non. Par son roman, Diane nous amène à nous questionner encore. Pourquoi vouloir vivre pour toujours ? Elle nous fait voir plusieurs facettes concrètes que nous aurions à affronter si cela arrivait pour de vrai. Ne devrait-on pas, plutôt que rechercher la vie éternelle, choisir de bien vivre la vie que nous avons, savourer chaque minute, chaque seconde ?


Diane vient de me surprendre avec la sortie de son deuxième livre. Cette fois, elle s’adresse aux jeunes du primaire. Peut-être même qu’une grand-maman bercera son petit-fils pour lui lire...

Le livre nous présente tête-bêche deux histoires : Mous-Q-thon et Loïk @ l’abordage. L’argumentaire, que l’on trouve sur le site de la maison d’édition, nous présente de monde de pirates, de hors-la-loi et de rebelles. Ça commence bien, surtout que le pirate est... respectable, audacieux, agile, déterminé, imaginatif et courageux ! 


Loïk @ l’abordage. Extrait de l’argumentaire : 


Loïk espère suivre les traces de son oncle; il se réfugie souvent dans la grange où un bateau d’une autre époque devient son terrain de jeu, son espace d’actions à saveur de liberté. 

Loïk est maintenant mûr pour une première aventure, sous la supervision invisible de son oncle et grâce à la magie de sa tablette informatique. Un beau jour, il se voit propulser 300 ans en arrière... Et c’est parti; le passé, le présent et le futur s’entrechoquent, les théories se désaccordent et les amitiés se tissent. Un roman pour voyager


Mous-Q-thon - Extrait de l’argumentaire : 

En compagnie des moussaillons Ethan et Zéphira, Loïk propose à ses amis de partir en mission dans le passé pour débuter les vacances d’été. Confrontés aux réalités de 1716, les jeunes pirates rebelles comptent sur lui pour retrouver Madame Mariane, enlevée par le cruel Harold, ce vieil escroc prêt à tout pour mettre la main sur un mystérieux coffre au trésor. 


La préservation des poissons et la protection des zones marines traverseront le temps à rebours, car Loïk peut enseigner à ses pirates au grand cœur l’importance de sauver le thon, pour les générations futures. 




 Diane est une femme accomplie qui a pris sa retraite en coup de vent. Au dire de son conjoint, elle a échangé un travail de 50 heures par semaine au service des autres pour une activité de 55 heures seule avec son crayon. Je sais que ce n’est pas tout à fait vrai. Lors de son lancement, Diane était plus lumineuse que je l’ai vu en travaillant avec elle de gros dossiers fort stimulants et un tantinet stressants. 

Diane aimait son travail et le trouvait satisfaisant, mais l’écriture la comble du bonheur le plus total. Entourée de sa famille, elle rayonne de joie et de fierté et elle a raison. 


Je me demande ce qu’elle va nous sortir la prochaine fois qu’elle écrira un livre ? Peut-être qu’elle a déjà commencé ?




Bonne lecture ! 


Suzie Pelletier

2 commentaires:

  1. Magnifique résumé de ce livre tout neuf qui arrive en librairie. Découvrez cette auteure au Salon du livre de l'Outaouais du 25 au 28 février prochain, stand 329.
    www.editionsveritasquebec.com
    Marie Brassard

    RépondreSupprimer
  2. J'adore cette auteure jeunesse de Gatineau; ses livres témoigne d'une fraicheur et d'une tendresse tout en faisant réfléchir à l'impact de nos gestes actuels. Je le recommande autant aux jeunes qu'aux adultes qui ont gardé leur cœur d'enfant.

    RépondreSupprimer