samedi 27 août 2016

Voyage 2016 - Maine USA

Autres textes sur des voyages aux États-Unis


Par un beau matin chaud de juillet (2016), Denis et moi savourions notre deuxième café allongé sur notre patio. Bien installés à l’ombre, dans cette section que nous appelons « notre petit bistro », nous discutions voyages. C’est ainsi que le sujet est tombé sur Old Orchard, Ogunquit, Bar Harbor... vous savez, ces destinations préférées de beaucoup de Québécois. Je suis restée estomaquée quand j’ai compris que Denis ne les avait jamais visités... il connaissait les noms, bien sûr, mais il n’avait qu’une vague idée où ces endroits se trouvaient sur un globe terrestre. Nous sommes mariés depuis plus de 40 ans et je ne savais pas qu’il n’avait jamais mis les pieds sur le sable du Maine. Wow ! Pourtant, l’homme avait demeuré à Greenwood en Nouvelle-Écosse, à un jet de pierre du Maine. Euh... peut-être une roche lancée en utilisant une grosse fronde...

C’est ainsi que notre décision de visiter le Maine, du moins en partie, pour nos prochaines vacances a pris forme. La conversation s’est poursuivie comme ceci :

— Sommes-nous obligés de passer la frontière à Lacolle ? me demande mon cher mari. Il y a toujours une file d’attente épouvantable. 

(Là, il faut essayer de visualiser l’expression de désarroi sur mon visage...)

— Lacolle ! Pourquoi irions-nous dans l’état de New York pour nous rendre dans le Maine ? On traversera plutôt à Calais pour notre départ et nous pourrions revenir par Coaticook.

(Là, c’est l’air embêté de Denis qu’il faut imaginer...)

— Bon, tu ne veux pas passer par l’état de New York, mais tu suggères de faire un détour par l’Europe pour nous rendre aux États-Unis ! Dagh !

— Calais au Maine, chéri, et non pas la ville de la France ! Le Calais d’ici est à côté de St-Stephen...

— C’est où ça ? Questionne Denis. 

— Un peu plus de 300 km au sud d’Edmundston... 

— Suzie, commence-t-il, pourquoi visiterions nous Edmundston au Nouveau-Brunswick avant d’aller au Maine si on peut passer par Lacolle ? 

(Ici, il faut imaginer mon air espiègle...)

— Pour le fun, que je lui réponds avec mon plus beau sourire. Comme nous faisions avant l’arrivée des enfants. Te souviens-tu de nos road-trip ? Nos expéditions sur un no-where... 

J’éclate de rire juste à apercevoir l’expression d’incrédulité qu’affiche mon chum... Je sors une carte pour qu’il puisse voir la forme du Maine et mieux comprendre sa position par rapport au Québec... et le Nouveau-Brunswick.


C’est comme ça qu’a commencé la planification de notre escapade dans le Maine. Des heures à fouiller l’internet et les guides de voyage. 

Les yeux brillants d'anticipation, nous avons tracé cette escapade qui nous fera traverser les lignes américaines à la hauteur de la baie de Fundy, descendre la côte du Maine, arrêter quand le cœur nous le dira, admirer un bout de plage ou un paysage spécial, prendre des photos et, bien sûr, écrire. 


En plus, nous avons quatre ou cinq options pour revenir au Canada… y compris Lacolle. 




Au moment où je publie ces lignes, nous sommes à Perth-Andover où nous avons déniché un petit motel sympathique en bordure de l’autoroute 2. Le Perth-Andover Motor Inn. Un nom fort original. 

C’est où ça ? me demandez-vous. Ben, c’est à 100 kilomètres au sud d’Edmundston au Nouveau-Brunswick. Oh, aussi, c’est à 200 kilomètres au nord de Calais dans le Maine....

Je vous laisse avec une belle photo prise lors de notre arrêt à La Pocatière. 

J’adore l’endroit, un petit parc tout mignon où je peux faire une pause et me dégourdir les jambes. Nous avons mangé dehors en bordure du magnifique fleuve Saint-Laurent. 

Avec le temps, ce lieu est devenu l’un de mes préférés quand je voyage dans ce coin-là. 

Vous remarquerez le ciel bleu éblouissant et l’absence de vent ! 

Extraordinaire !


Demain, ou après-demain, nous traverserons la frontière... pour nous rendre à Calais, puis Bar Harbor, Old Orchard Beach, Ogunquit...  

Par une prochaine publication, je vous parlerai de notre courte visite au Fort Ingall et notre rencontre avec William Price. En passant, ce fort est au Québec, dans le bas du fleuve et, plus précisément, dans le Témiscouata... 


Stay tuned... le voyage se poursuit…



Suzie Pelletier


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire