jeudi 8 septembre 2016

Voyage 2016 - Maine - Au revoir

                                              Autres textes de voyages aux États-Unis


2 septembre 2016 - du Maine au New Hampshire

Toute bonne chose a une fin. Les road trips aussi. Bien sûr, notre voyage se poursuivra encore quelque temps. Cependant, nous quittons le Maine ce matin avec le bonheur dans le cœur. Nous sommes heureux de ce voyage de quelques jours en Nouvelle-Angleterre. Nous partons aujourd’hui pour nous rendre directement à l’ouest, par la route 25, vers Conway. Ainsi, nous nous retrouverons au sud de l’immense parc de préservation qui couvre une grande région du New Hampshire et qui s’étend jusqu’au Maine, le White Mountain National Forest (la forêt nationale des montagnes Blanches). 

Après toutes ces heures dépensées en bordure de la mer, nous voulions nous retrouver en montagnes, dans un univers que nous affectionnons beaucoup tous les deux. Quant à la suite de notre voyage, nous avions l’intention de nous laisser bercer par la sensation de vagabondage qui s’infiltre toujours dans nos road trips. Nous ne savions pas où nous dormirions le soir venu. En soit, nous ressentions qu’une grande liberté accompagnait cette absence de structure. 

C’est ainsi que nous quittons le Maine d’où nous garderons des souvenirs extraordinaires. J’étais un peu anxieuse de partir pour ce voyage. Quand on visite un endroit à 18 ans et qu’il nous émerveille, celui-ci conserve-t-il tous ces charmes 44 ans plus tard ? Hum ! Il y a bien sûr des différences. 
  • Cette fois, je peux déguster de la bière en public; aujourd’hui comme dans le temps, il faut avoir 21 ans pour boire de l’alcool dans l’état du Maine. 
  • Il y a 44 ans, nous avions apporté nos costumes de bain même si notre escapade s’est effectuée à la fin d’octobre. Je me souviens que l’eau était froide. Cette fois, nous avons fait nos originaux. Nous sommes les seuls Québécois qui, voulant visiter des plages en été, ont laissé leurs maillots de bain à la maison... Ça dit beaucoup sur notre goût, ou plutôt l’absence de goût, pour la baignade, même à la mer !
  • Je compte plus de visiteurs que dans le temps. OK, c’est normal puisque la première fois était à l’approche de la neige et aujourd’hui c’est en août. Mais aussi, en 2016, les vacanciers viennent de partout dans le monde. En 1972, probablement à cause de la saison et l’absence de Québécois sur les plages, je n’entendais parler que l’américain du Maine. Cette semaine, les gens parlaient japonais ou peut-être chinois. Les accents français du Québec voisinaient ceux de la France, de la Suisse et du Nouveau-Brunswick. L’Allemand et l’Espagnol se distinguaient facilement. L’effet « Global Village » est plus évident maintenant. 
  • L’expérience de vie me fait comprendre les choses différemment. En 1972, l’aventure était nouvelle et incomparable. Aujourd’hui, vous le remarquerez par mes écrits, toute visite m’en rappelle une autre d’ailleurs. Ainsi, les gens cessent d’être complètement anonymes. La vue d’une famille avec de jeunes enfants m’interpelle. Un accoutrement particulier m’intrigue. Le son d’une langue étrangère me captive. Le visage d’un vieillard me fait sourire. 
Bref, le Maine a certainement gardé ses charmes d’antan. Puis, il m’en a montré d’autres que j’ai trouvés aussi magnifiques et que je n’avais pas observés la première fois. Est-ce que je reviendrai à nouveau dans le Maine ? Peut-être pour visiter l’intérieur de l’état. Je ne sais pas. Je refuse de planifier un voyage, ici, à court terme. Tant de places dans le monde nous attirent.

La suite... 

On verra bien ce que la vie nous apportera. Au cours de toutes ces années d’existence, j’ai appris une chose fort essentielle. Il faut savourer intensément le moment présent. On n’aura pas d’autre chance de le vivre, une fois que la seconde d’après sera là. 

Comme aujourd’hui. Nous quittons le Maine sans regret et nous partons pour le New Hampshire sans attentes précises... Nous nous laisserons surprendre par les paysages, les gens que nous rencontrerons, les odeurs, les couleurs et… la météo même ! 

Déjà, je sais que ce voyage m’a fait un bien immense. J’ai refait le plein d’énergie. Je reviens à la maison avec des étoiles dans les yeux et des idées d’écriture. 

Je suis prête pour commencer la tournée des Salons du livre de l’automne. De magnifiques places nous attendent : Saguenay, Shippagan, Sherbrooke, Dieppe, Rimouski, Montréal. 

La vie est belle !

Entretemps, je vous laisse avec un petit vidéo pris sur la plage d’Old Orchard Beach. Je voulais me souvenir du merveilleux son de la mer quand la vague claque sur la berge. Je le partage avec vous.







Stay tuned... le voyage se poursuit...

Suzie Pelletier

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire