dimanche 9 février 2020

Basseterre, Saint-Christophe-et-Niévès



Croisière dans les Caraïbes de l’Est — billet no 11 (3 février 2020)


Voici une photo prise de notre patio alors que le soleil disparait à l'horizon, nous laissant avec une belle image. Nous avions quitté Saint-Christophe-et-Niévès une heure plus tôt. 


La photo qui suit est une vue de l'île de Saint-Christophe à notre départ vers le nord, pour Tortola, dans les Îles Vierges Britanniques. Une photo prise au quinzième étage de notre hôtel flottant.


Ce matin du 3 février, au restaurant, tout le monde parlait du fait que Laurent Duvernay-Tardif et les Chiefs de Kansas City ont gagné le Super Bowl. On parlait aussi de M. Trump qui a félicité les joueurs de l’état du Kansas… il semble que le Président des États-Unis ne sait pas que la ville de Kansas City est située au… Missouri !

 Le match s’est déroulé hier soir et tous les écrans géants sur le bateau, toutes les salles de spectacles et tous les restaurants montraient le match d’une manière ou d’une autre. Pas de party, ce soir. Pas de magie ni de musique non plus. Seul le spectacle du Super Bowl intéressait les gens. J’ai suivi aussi le match dans notre cabine. 

Donc, nous avons commencé la journée en parlant de football américain. Puis nous avons organisé notre sortie à Basseterre. 

Photo à l’entrée

Puis, le bateau ayant accosté à Basseterre à 8 h, nous avons décidé d’aller marcher dans le port. Très vite nous avons compris pourquoi cette île est devenue pour nous un petit paradis. Nous y sommes atterri à deux reprises, en janvier, pour couper l’hiver en deux. Aujourd’hui, nous avons reconnu plusieurs vendeurs dans les magasins, revu les places de tourismes, déambulé dans la place du marché, observé avec nostalgie les collines environnantes. Malgré l’humidité qui embrouille la vue, nous voyons avec plaisir le volcan inactif sur l’île de Niévès (Nevis). 

Je me sens chez moi, ici. Je respire un grand coup. Je tourne la tête à droite et à gauche. Ouais. Pourquoi cherchons-nous à nous rendre ailleurs ? 

Cette sortie hivernale, nous la planifions pour nous refaire une santé. Les îles de Saint-Kitts-et-Nevis sont parfaites pour y tenir ce rôle. Nous marchons jusqu’au café où nous savons que nous aurons un internet fiable et assez fort pour que je puisse télécharger au moins deux billets (Barbade et Antigua). 

La photo suivante est intéressante. J’en ai pris une semblable l’an dernier. Cette fois, le bateau qu’on voit à droite (au fond de l’image) est le Norwegian Epic. Il y a trois navires de croisières amarrés. Il y a probablement une dizaine de milliers de vacanciers qui se promènent sur l’île. 

Photo des bateaux

Occupés à savourer lentement nos doubles expressos bien forts, Denis et moi discutons de nos prochaines destinations. Rapidement, nous constatons que nous sommes à l’unisson sur un point : notre cœur est à Saint-Kitts et nous y reviendrons bientôt. 

Pour ceux et celles qui ne les auraient pas encore lus, voici la page de mon blogue où vous trouverez tous les billets que j’ai écrits concernant la Fédération de Saint-Christophe-et-Niévès, que nous appelons amicalement « Saint-Kitts ». 


Souvent, après notre visite et avant d’aller souper, nous prenons le temps de savourer le paysage que nous offre notre petite terrasse juchée au 9e étage de notre hôtel flottant. Par contre, il y a certaines fois, comme aujourd’hui, où la vue nous désenchante. En fait, l’Épic et cet autre navire de croisière ne sont séparés que d’un quai qui fait une dizaine de mètres de large. 


 
Demain, nous visiterons Road Town sur l’île Tortola, l’une des Îles Vierges Britanniques. 


Bon voyage !

Suzie Pelletier, écrivaine



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire