mardi 26 avril 2011

La politique! Je suis tannée!

Je ne discute que très rarement de politique. Pour moi, la politique ce n'est qu'une page d'histoire que j'aime mieux examiner à des années de distance. Malheureusement, les citoyens canadiens sont peut-être en train d'écrire une page d'histoire que je n'aimerai pas. Je ne veux même pas penser à ce qui arriverait si on donnait le contrôle total aux Conservateurs pour cinq ans. J'espère que l'électorat canadien se réveillera à temps.

J'ai eu encore deux appels téléphoniques aujourd'hui et il est seulement 9h30. D'abord les conservateurs. Encore. Je ne voterai pas conservateur et je l'ai dit à chaque appel. Au moins une dizaine de fois. Je les soupçonne de me harceler pour me faire changer d'idée. Ça ne marchera pas. Ce sont les seuls avec qui je ne "jase" pas, coupant les discussions au minimum. On me demande "voterez-vous pour le Parti Conservateur"; ma réponse très courte "non". On me demande "pourquoi? " et ma réponse " je n'aime pas le mensonge". Curieusement, la conversation coupe court.

Ce matin, je leur ai dit que je ne changerais pas d'idée et je leur ai dit de ne plus m'appeler. Je ne suis pas certaine que mon interlocuteur a compris. Bien qu'il se soit adressé à moi en français (ce que j'apprécie beaucoup d'ailleurs), il était clair que sa maîtrise du français et son accent faisaient état que cette langue n'était ni sa langue première, ni sa langue seconde.

Puis, ce matin, le NPD a aussi appelé. J'ai été honnête. Comme les citoyens de mon compté votent à plus de 70 % et que le vote sort 80-90 % libéral, je vote Parti Vert. Un jour j'ai réalisé que chaque vote donnait un dollar au partie pour lequel on vote. Depuis, je vote Parti Vert. Ce parti ne sera pas au pouvoir avant très longtemps, très très longtemps, mais je les trouve rafraîchissants. Pourquoi pas NPD me demande-t-on? Parce ce parti ne rentrera pas dans mon compté et qu'il y a assez de monde qui vote pour eux pour remplir ses coffres. La conversation est amicale. Je les aime bien ces NPD.

Il ne reste que quelques jours de campagne. Six jours s'y on compte aujourd'hui. Je suis tannée de ne voir que cela à toutes les chaînes de télévision et de radio.

Heureusement, il y a RDS qui se concentre sur le hockey.

Je veux d'autres nouvelles. Il se passe toutes sortes d'évènements dans le monde et nous, on est obligé d'écouter les politiciens canadiens qui, dans le fond, disent tous la même chose: "Voter pour moi et je vais vous donner de l'argent". Les Conservateurs la promettent dans cinq ans. Les Libéraux et le NPD veulent donner de l'argent tout de suite mais presque dans les mêmes domaines; pour dérouter les électeurs, ces deux-là s'accusent l'un l'autre d'avoir un plan qui ne tient pas debout. Le Bloc nous assure que, si on vote pour lui, il va bien s'occuper de nous à Ottawa. Comment? Il n'a aucune chance pour le pouvoir; et il ne le veut pas le pouvoir!

Des promesses, des promesses. des promesses.

Je suis rarement impressionnée par la machine politique. Cette année, je la trouve encore plus insipide que d'habitude.

Il reste le Parti Vert. Tant qu'il ne sera pas corrompu par des années de campagnes électorales dans une machine politique nécrosée.

Ne vous méprenez pas! Je crois fermement à la démocratie et je vais voter. Lundi soir, je ferai comme des millions de canadiens et j'écouterai la télé pour savoir quelle sorte de gouvernement les canadiens vont élire; peut-être même devant la grosse télé HD en discutant avec Big Brother les conséquences possibles du résultat de cette élection. Peut-être avec des chips pis de la bière ....

Bon! c'est écrit. Je ne veux plus en parler. J'ai hâte que ça finisse.

Plume


- Publié par BlogPress sur mon iPad

2 commentaires:

  1. Eh ben chez moi, c'est NPD - Mulcair a de très bonnes chances d'être à nouveau élu. Il a mon appui.

    Sinon, à vrai dire, je ne regarderai probablement même pas la télé le soir des élections. On saura bien assez vite qui aura gagné. Et je ne veux pas passer la nuit à contempler le fait que Harper aura gagné. Comme on dit en anglais: Ignorance is bliss - même si ce n'est que pour quelques petites heures.

    RépondreSupprimer
  2. Chère Jazz, si je demeurais dans ton compté, Mulcair aurait aussi mon vote. Sans hésitation!

    RépondreSupprimer