mercredi 6 juillet 2011

Gaspésie 2011-07-06 Le Lac aux américains


☆ ☆ ☆ ☆ ☆

10 h 45. Je suis assise sur la galerie du gîte "Le Pergélisol", à proximité du Lac aux Américains.


Je suis partie du Gîte du Mont Albert vers 09 h 30 et j'ai fait, en auto, les huit kilomètres qui séparent le Gîte du stationnement du Lac aux Américains. Déjà, il y avait apparence de pluie et j'ai mis mon imperméable avant de prendre le sentier très bien aménagé qui mène au Lac. La piste, logée au fond d'un cirque glaciaire s'enfonce dans une forêt d'épinettes matures, très droits et bien fournis. La végétation de sous-bois est dense de chaque côté du sentier.

Tel que convenu, je fais une visite au gîte le Roselin pour m'assurer que Big Brother ne m'y attend pas. J'en profite pour mettre mon pantalon de pluie car elle tombe maintenant drue. Quelques minutes plus tard, j'arrive au Pergélisol, ma destination aujourd'hui.







Assise sur la galerie, je vois à droite, le Lac aux américains qui se dessine entre les arbres. À ma gauche, le sentier de 1,3 kilomètres qui mène au stationnement.


J'attends. Je surveille le sentier du Mont Xalibu que je vois en face. J'ai hâte de voir apparaître Big Brother qui est parti ce matin du Tétras. À son arrivée, prévue pour 11h00, il aura complété une randonnée de sept kilomètres dont quatre kilomètres de descente en pente raide avec une dénivellation d'environ 500 mètres. Outch!!

En plus, il pleut depuis près d'une heure. Une pluie soutenue qui tombera toute la journée. Alors Big Brother devra ralentir, prendre plus de précaution.

J'ai hâte de le voir sortir du sentier, de le savoir enfin en sécurité, en bas de la montagne. Elle est belle Xalibu; c'est un des plus beaux points de vue du Québec, du monde je pense, quand la montagne n'a pas le tête dans les nuages comme aujourd'hui. mais Xalibu sait aussi être dangereuse; sous la pluie, le sentier devient un bourbier,voire même un torrent. Les chutes ne pardonnent pas; les genoux et le dos sont à risque.

Bref, j'ai hâte qu'il sorte du sentier et que la montagne me le rende sain et sauf.

Aujourd'hui, Big Brother s'est levé tôt; il a déjeuné de gruau et de pain pita accompagné de café; puis, il a remis ses bottes de marche, son sac de montagne et il est reparti à pied.

Le refuge Tétras, où il a passé la nuit, est à 1000 mètres d'altitude. Le lac aux Américains est à 685 mètres d'altitude. Mais, avant de descendre, il grimpera 140 mètres de dénivellation sur trois kilomètres, pour atteindre le sommet du mont Xalibu, puis il redescendra vers le lac. Une descente de quatre kilomètres avec environ 500 mètres de dénivellation; une descente qui jette du feu dans les jambes, particulièrement avec un sac de montagne pesant 30 livres sur le dos. Seuls la beauté des paysages et l'air des montagnes compensent les douleurs apportées par la marche difficile dans ce terrain complexe où la marche est entravée par des roches, des branches, des descentes à pic et des montées aérobiques.

C'est à 11h 45 que je vois finalement sa silhouette se dessiner entre les arbres. Il est tout sourire et il a l'air heureux de sa randonnée malgré la météo. Je suis contente de le voir heureux et soulagée de le voir sortir du sentier indemne.

Big Brother fait l'échange de son sac de montagne de 30 livres pour un sac à dos plus léger avant de s'engager dans la dernière portion de randonnée de sa journée. Il ne pleut plus mais il sait que le sentier voyage au fond d'une vallée qui sera mouillée, très mouillée, en raison de la pluie des derniers jours. Huit kilomètres de boue, de champs de fougères détrempées, de vallées herbeuses et de marécages. il sera au Gîte du Mont Albert vers 15 h 00.

Quand à moi, je reviens au Gîte du Mont Albert, en auto, contente de ma journée; j'aurai marché un peu plus de trois kilomètres aujourd'hui.

Ce soir, nous irons souper au Bistro ou peut-être Sainte-Anne-Des-Monts.

Plume

☆ ☆ ☆ ☆ ☆

1 commentaire:

  1. Je suis bien entré au gîte malgré la boue, l'eau et les moustiques. Mission accompli!

    RépondreSupprimer