vendredi 8 juillet 2011

Gaspésie 2011-07-08 Le retour à la maison


☆ ☆ ☆ ☆ ☆


Snif! Snif! Il faut partir pour retourner à la maison ...

Toutes les idées étaient bonnes pour retarder notre départ; nous avons pris notre temps pour déjeuner, fait une dernière visite au Centre des découvertes, discuté montagnes et voyages avec d'autres visiteurs qui tentaient aussi de retarder leur départ. Nous sommes tellement bien au Gite. Voici quelques photos prises sur le site web de la SEPAQ:








http://www.sepaq.com/pq/gma/

Bref, nous avons pris un dernier café et nous avons pris la route. Ce matin, le Mont Albert trône haut dans le ciel bleu et le soleil inonde la vallée de ses chauds rayons. On annonce 21 C, beau et un temps clair. La plus belle journée de la semaine; et il faut partir. Ça ne nous tente pas!

Puis, à contrecoeur, nous prenons la route, cette 299 qui nous amène à Sainte-Anne-Des-Monts. C'est là que l'estuaire du Saint-Laurent nous accueille. Presque la mer, ce matin l'estuaire, sur lequel on peut apercevoir de gros moutons blancs poindre au large, est très noir. Est-ce une expression de tous les orages qui ont brassé les eaux au cours des derniers jours? Est-ce annonciateur que le beau temps ne restera pas? Mon grand-père opterait pour la deuxième hypothèse. Une heure plus tard, on a su que mon grand-père aurait eu raison; le ciel s'est rempli de nuage; ou est-ce nous qui avons rejoint les nuages?

Puis le fleuve a pris cette couleur grise qui reflète les nuages. Une mince brume courait au ras de l'eau sur fond de montagnes, créant des images de conte de fée.

Nous avons eu le temps de remplir notre tête d'images de la mer, des plages à la marée montante, de ces paysages ensoleillés de la Gaspésie. Nous soupirons. Mais nous sommes heureux de notre escapade dans le Parc de la Gaspésie. Big Brother aura marché plus de 40 kilomètres et j'aurais fait, plus modestement, une dizaine de kilomètres. Quelque part au cours du voyage de retour, nous avons décidé de revenir l'an prochain. Cela me donne une année pour reprendre la forme ... Yé!

Puis, passé Sainte-Flavie nous avons rattrapé le trafic; en ce vendredi après-midi, plusieurs camions de "pitounes", ces gros billots de bois, nous bloquent le chemin. Il faut patiemment attendre les endroits pour dépasser.

Nous sommes arrivés à Québec vers cinq heures; puis demain nous déjeunons avec des amis avant de reprendre le chemin de Montréal avec tous les ponts bouchés, bloqués ou tout simplement engorgés de circulation; un retour à la densité humaine, la pollution, le trafic, le stress.

La seule bonne chose, c'est que je suis à la retraite et que je peux prendre tous ces désagréments au rythme que je choisis.

Bon été tout le monde!

Plume

- Publié par BlogPress sur mon iPad

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire