jeudi 14 mars 2013

Lecture - Yves Thériault



Chronique sur la lecture
Auteur : Yves Thériault
Style : Roman Québécois
Livres : Agaguk, Contes pour un homme seul


Est-ce que je vous ai dit que je suis retournée aux études ?  

Hé oui ! J'ai commencé le certificat en composition et rédaction française à l'UQAM, en octobre dernier. Cela m'apporte deux avantages, l'un est de produire quatre textes littéraires par session (autres que mes livres) , le deuxième me permet d'apprendre sur la littérature par les écrits d'autres auteurs. 

☚ (Source: Renaud-Bray)                                                                                             C'est ainsi que j'ai récemment renoué avec Yves Thériault. J'ai lu Agaguk, un livre obligatoire en 11e année (secondaire 4). J'avais fait un travail plutôt spécial qui s'intitulait "Agaguk et l'émancipation de la femme". Nous n'avions qu'à faire un simple résumé du livre... vous savez... un minimum d'une page d'un texte écrit à la main, 150 mots peut-être. Mais j'avais été impressionnée par la force de caractère de Iriook, la femme d'Agaguk; son mari blessé et presque mort, elle lutte contre les éléments et chasse pour sauver sa famille et son mari. Quand elle accouche d'une fille, elle pointe son mari du fusil pour l'empêcher de la tuer... J'ai donc décidé de proposer à mon professeur un texte de cinq pages; parce que c'était un maximum, j'avais produit le texte en 'pattes de mouche" pour écrire plus de mots. Comme vous pouvez voir, ce n'est pas d'aujourd'hui que j'ai des idées saugrenues pour écrire. 

Écrit en 1958, le roman Agaguk est classé dans la catégorie policier, mais il s'agit d'un beau livre qui nous présente aussi la vie des Inuits dans le Nord québécois. Il a été vendu à 300 000 exemplaires et traduit en sept langues. Il a contribué à populariser l'oeuvre de l'auteur déjà très prolifique. Le composite de contes pour un homme seul a été publié en 1944 pour la première fois. Il nous fait connaître des personnages aussi savoureux les uns que les autres, comme Le Troublé, Daumier, Lorgneau, Boutillon, Challu, etc. L'auteur utilise tous les styles d'écriture et propose à notre professeur une multitude d'exemples qui viennent aider à comprendre les divers styles narratifs. 


☚ (source: wikipedia)

Yves Thériault est né à Québec en 1915 et il est décédé à Joliette en 1983. Issu d'un milieu modeste, il fait l'ensemble de ses études à Montréal. Contraint d'abandonner la vie scolaire à 15 ans, il ne termine pas sa huitième année ( secondaire 1). Il fera les cent métiers avant d'entrer dans le monde journalistique en 1935.  Connu aussi pour des adaptations au cinéma, il publie dans divers journaux de l'époque. 

D'ascendance montagnaise, l'auteur sensibilise les lecteurs aux réalités des conditions de vie des Amérindiens; ses convictions sont bien exprimées dans Ashini, l'histoire de ce Montagnais qui vivait à l'ancienne et refusait de vivre sur une réserve.

J'avais un peu oublié cet écrivain québécois. Je suis contente d'avoir renoué avec lui. Plusieurs de ses livres ( Agaguk, Ashini, Aaron, la fille laide, Contes pour un homme seul, etc.) sont en vente dans les librairies. S'ils ne sont pas sur les rayons, demandez-les. 

On peut aussi trouver des informations supplémentaires, tant sur l'auteur que son oeuvre, sur Wikipedia: 
  

Bonne lecture !

Plume/Suzie Pelletier

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire