jeudi 18 juillet 2013

Pyrénées et Barcelone 2013 - Arrivée à Pamplona



Pyrénées et Barcelone — Arrivée à Pamplona
Pamplona — 18 juillet 2013


Notre chambre à Roncesvalles...

Nous terminons aujourd’hui la première moitié de notre voyage. C’est à regret que nous avons quitté notre bel hôtel Roncesvalles, ce matin. Nous avons étiré le temps autant que nous avons pu, prenant une heure pour le petit-déjeuner, attendant à la dernière minute pour payer la facture... Les trois derniers jours ont été enchanteurs, tant par nos réalisations (deux randonnées de cinq heures) que par l’accueil du personnel et de la collégialité avec les pèlerins en tout genre.  

Mais l’aventure nous attendait au bout de cette route sinueuse aux nombreuses courbes en épingle qui descend des montagnes pour se rendre à Pamplona. J’étais très heureuse de voir notre chauffeur d’autobus conduire avec brio sur ce chemin asphalté où marchent les pèlerins et où roulent les vélos en tout genre. Il était patient et prudent ; nous sentant en sécurité, nous avons observé à loisir ces montagnes qui nous font penser beaucoup aux Appalaches ; sauf qu’ici, il y a des villes et des routes asphaltées jusqu’au sommet de chaque promontoire, ou presque. 



À notre arrivée à Pamplona, la température était si invitante et l’aménagement des rues si larges que nous avons décidé de marcher les 2,4 km entre la station d’autobus fort moderne et notre hôtel, le Sancho Ramirez, trainant nos bagages derrières nous. Notre chambre est plutôt petite ; nous marcherons un peu sur nos nombreux bagages. Mais elle a l’avantage d’être climatisée, ce qui nous soulagera de toute cette chaleur humide qu’on nous promet pour les prochains jours. Mais l’internet ne fonctionne pas dans notre chambre. Il faudra aller dans le hall d’entrée, ou le bar, pour y avoir accès. 


Une fois installés, nous avons décidé de marcher les 2,4 km en sens inverse pour nous rendre à la Oficina de Tourismo pour prendre les informations sur les visites que l’on veut faire dans les deux prochains jours. Voici quelques photos le long de la route :





La température étant montée à plus de 30 C, nous avons convenu que c’était l’heure de prendre une petite bière sur la Plaza del Castillo ; puis pourquoi pas une Helado (crème glacée) pour se rafraîchir... De toute façon, ici on ne dîne pas avant 20 h 30 ; une glace à 17 h ne gâchera pas le repas. Lentement, pour suivre l’allure langoureuse des gens de la place, nous avons pris notre temps pour revenir à l’hôtel Sancho Ramirez. 




À demain ! 


Plume/Suzie Pelletier







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire