jeudi 15 août 2013

Lecture - Louise Tremblay D'essiambre - La dernière saison



Chronique sur l’écriture
Auteur : Louise Temblay D’essiambre
Livre : La dernière saison (trois tomes)
Type : Roman québécois
Maison d’édition : Guy St-Jean

Dans cette série, Louise nous garde constamment au bord d’un puits intarissable, remplis émotions fortes. Ne soyez pas surpris, si vous avez la larme facile, de pleurer en lisant ces livres. 

Bien sûr, dans son style habituel, l’auteure nous amène au cœur d’un débat social si important que plusieurs gouvernements de par le monde s’y sont attardés, y compris celui du Québec : la mort dans la dignité. Publiée en 2012, la série présente, vous l’aurez compris, un sujet qui sera d’actualité pour encore longtemps.

J’ai commencé à lire le premier de la série alors que j’étais en voyage ; heureusement que notre horaire de visite me forçait à sortir régulièrement du livre. Il faut dire que l’histoire est un peu trop près de moi. Jeanne, l’héroïne du roman, prend sa retraite pour apprendre, un an plus tard, qu’elle est atteinte d’un cancer. Même s’il n’est jamais nommé, il m’apparaissait clairement qu’il s’agissait d’un sarcome, ce même type de tumeur qu’on a retirée de ma jambe... un an après ma retraite... trop proche vous constaterez... Sauf que, contrairement à ma situation prise assez tôt pour permettre une guérison, l’histoire de Jeanne l’amène vers la mort. Soudain, je me suis retrouvée plongée dans ce que j’aurais pu vivre, dans ce que ma famille aurait pu vivre. Ouf !

Femme de caractère, Jeanne choisira de partir dans la dignité. Comme c’est toujours le cas quand on vit dans une famille tricotée serrée, une telle décision touche tout le monde. La série présente, une vague d’émotions après l’autre, le cheminement de Jeanne vers sa mort, puis celui des membres de sa famille vis-à-vis la perte d’un être cher. 

Ces quelques lignes pourraient peut-être repousser certains lecteurs, mais ce n’est nullement mon intention. Quand nos valeurs de société nous bousculent tous les jours, que l’on soit d’accord avec la décision prise par Jeanne, ou pas, j’apprécie énormément les efforts de Louise Tremblay D’essiambre pour nous présenter un point de vue. Dans un monde de Baby-boomers à l’orée de la retraite, avec des parents âgés et des enfants, cette série nous permet d’aller en profondeur dans nos émotions face à la mort et à la perte d’un être cher. On arrive même à se satisfaire que le choix que nous voulons prendre est le bon, ou tout simplement de le remettre en question. Louise nous permet de porter une réflexion par les yeux des personnages. Une réflexion saine et nécessaire.

J’aime beaucoup les débats de société et, philosophe à mes heures, j’ai beaucoup apprécié cette série que j’ai lue presque d’un trait.  

Le cancer touche tout le monde. On le craint ; on l’affronte ; on s’en sort ; on en meurt. Tous les jours. Je tiens à remercier Louise de m’avoir permis de regarder, à travers le vécu des personnages, mes propres émotions et ma propre attitude face au cancer, à la mort et le choix de mourir dans la dignité. 

Une très beau roman. On peut se le procurer en format papier ou électronique dans toutes les librairies. 

Les trois livres de la série sont les suivants: 





Bonne lecture à tous !

Plume/Suzie Pelletier

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire