vendredi 20 février 2015

Écriture - Lancement du Tome V Le retour



Le lancement pour le cinquième roman (Le Retour) de la série « Le Pays de la Terre perdue » aura lieu dans le cadre du Salon du livre de l’Outaouais (Palais des Congrès — 50 rue Maisonneuve, Gatineau). 

Quand : vendredi 27 février 2015 — 19 h

Lieu : Salle Désert A & B

Coût : Entrée libre

Je serai aussi en dédicace tous les jours au kiosque 417 de Véritas Québec. Si vous habitez la région où que vous la visitiez au cours de cette période, n’hésitez pas à venir vous procurer l’un ou l’autre des cinq tomes publiés.

Lorsque je laisse ma mémoire me rappeler le début de toute cette aventure, l’euphorie envahit mon corps entier. L’idée a germé dans ma tête un soir de printemps 2011 et j’ai commencé à écrire le roman en avril de la même année...  

Ouf ! Quatre ans plus tard, un cinquième roman sort de presses. Il représente de nombreuses heures à chauffer mon cerveau pour développer l’histoire, les jours d’angoisse à attendre que mes bouquins soient acceptés par une maison d’édition. Merci à Véritas Québec d’avoir pris le risque. Puis, il y a eu ce temps nécessaire pour éditer chacun des livres et les rendre merveilleusement beau et intéressant... Ouf !


Nadine sent son cœur se déchirer alors qu’elle entreprend sa dernière tournée, celle des adieux, après deux ans d’enracinement au Pays de la Terre perdue, devenu son royaume. Elle admire ce décor avec une profonde tendresse et une immense fierté, car survivre sans technologie dans un univers rude relève de l’exploit. Lorsque le portail de lumière lui permettra de rentrer à la maison, elle aura tout prévu afin que ses protégés, qu’elle abandonne à regret, puissent survivre. Le cœur battant, elle attend l’orage qui ouvrira le phénomène pour revenir enfin vers sa famille. Alex et les enfants, sa mère, ses frères, sa sœur, leurs amis qui ont en commun la passion du trekking vont sans doute l’attendre. Revoir Marie est devenue une nouvelle raison d’accepter d’être confrontée aux regards scrutateurs de cette société prompte à juger les gens sur leur apparence. LA sorcière saura-t-elle vaincre ces préjugés ?

Afin de vous donner l’eau à la bouche, je vous présente un extrait du tome V alors que Nadine fait ses adieux à ce monde merveilleux et envoûtant où le bonheur d’y vivre se confond avec la terreur d’y mourir.


 Assise sur une peau de renard, elle remonte les genoux vers son menton, puis elle les entoure de ses bras. Ses yeux humides brillent de larmes et elle a de la difficulté à respirer. Cet arrêt dans ce lieu paisible lui fait prendre conscience de toutes les émotions qui l’assaillent. « J’ai haï ce pays qui me retenait contre mon gré et je lui en ai voulu de m’avoir marquée si profondément; physiquement et psychologiquement. » L’exilée s’est tellement acharnée à modifier le Pays de la Terre perdue qu’il aura besoin de beaucoup de temps pour effacer, une par une, toutes les traces de l’humaine en colère. Maintenant qu’elle s’apprête à le quitter, elle réalise à quel point ce monde l’a profondément touchée. Il a absorbé ses larmes et son sang, entendu ses cris de rage tout comme ses rires puissants. Il a été généreux et menaçant. Nadine a dû apprendre à le respecter avant de pouvoir l’aimer.

Savez-vous qu’il me reste un dernier tome à publier pour que la série soit complète ? 

Ouais. Le plaisir se poursuit. Déjà écrit, il sortira en octobre prochain, lorsque le processus complet d’édition sera terminé. Le roman s’appelle « Emmanuel »... je vous en parlerai bientôt... dans quelques mois...

Merci à mes lecteurs... pour votre énergie. Mes aventures dans le monde littéraire se poursuivront encore longtemps. 


Suzie Pelletier




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire