jeudi 4 avril 2019

Saint-Kitts and Nevis - Tour de l'île Niévès



L’île de Niévès, plus connue sous son nom anglais « Nevis », fait partie de la Fédération de Saint-Christophe et Niévès. Avec 93 kmde superficie, elle est la plus petite des deux îles que constitue le pays. De plus, une grande partie du territoire est occupée par un volcan, le Nevis Peak, un stratovolcan réputé actif, qui se situe en plein centre de l’île. L’organisme « Tropical Tour » propose une sortie de quelques heures pour s'y rendre et visiter les points touristiques les plus importants. 


Pour s’y rendre, il faut traverser un détroit d’eau peu profonde de trois kilomètres de large. Le trajet de Basseterre à Charlestown prend environ 45 minutes. Une belle occasion de respirer l’air salin de la mer des Caraïbes. 

Départ de Saint-Kitts

Arrivée à Niévès

Dès notre arrivée à Charlestown, nous prenons place à bord d’un minibus de la compagnie « Tropical tour », pour visiter les lieux. Je remarque rapidement qu’une fois qu’on sort de la ville, la route ne comprend que des pentes et des courbes qui longent la mer. Peu importe le lieu où on se trouve, nous sommes en flanc du volcan. Le sachant actif, je me demande souvent si je vais l’entendre gronder. Nous avons visité le Old Bath House, bâtie sur une source d’eau sulfureuse, un ancien domaine devenu le principal hôtel de l’île et bien sûr, l’ancienne maison de Alexander Hamilton, l’un des pères fondateurs des États-Unis d’Amérique et le créateur du système financier de ce pays. Le voyage permet deux retour possibles  à des heures différentes : le bateau de 13 h pour les pressés, et celui de 16 h pour ceux qui aiment se faire dorer sur la plage, leurs corps huilés étendus sur des serviettes cordées en rang d’oignons. 

En ce qui me concerne, j’ai surtout trouvé beaucoup de plaisir à marcher dans le musée et jardin botanique de Niévès. Je vous laisse avec quelques photos. 







Ce billet est le dernier de la série Saint-Kitts and Niévès, du moins pour le moment; nous ne savons pas s'y nous y retournerons un jour. J’espère que j’aurai suscité suffisamment la curiosité des gens pour qu’ils pensent à visiter ces îles au charme certain. 


 Bonne fin d’hiver et bonne lecture ! 

Suzie Pelletier

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire