lundi 16 septembre 2019

Berne, la capitale et ses ours


Vendredi 13 septembre 2019

Voyage « lacs suisses et Rhin enchanteur » (texte 6)

Il y a des ours à Berne ! De gros ours bien nourris ! Ils s’appellent FinnBjörket Ursina. Je n’ai pas pris de photo, mais voici le lien hypertexte pour le site qui en parle : 


La ville de Berne a été fondée en 1191 par Berthold V et la légende veut qu’il ait nommé la ville d’après le nom de l’ours (Bär en Allemand) qu’il y aurait capturé. La ville entre dans la Confédération suisse en 1353.

Aujourd’hui, la ville compte près de 140 000 habitants dont 22,5 % sont de nationalité étrangère. 81,2 % des habitants parlent allemand, 3,9 % parlent l’italien et 3,6 % parlent le français. Par contre, on nous a très bien servi en anglais partout. 

Le forfait du voyage comprenait une visite guidée en autobus de la ville de Berne, mais la présence du président de l’Inde a forcé la fermeture de plusieurs artères. Nous avons donc fait le trajet à pied avec notre guide et j’ai pris de magnifiques photos le long du parcours. 






La rivière Aar traverse la ville de Berne et nous avons traversé le pont principal qui mène à la vieille ville de Berne. Voici quelques photos prises à proximité : 

Le vieux pont vu du nouveau pont

Nouveau pont (Nydeggbrücke)

La cathédrale vu du pont

La rivière Aare

Un village entier sur le bord de la rivière

Sur la dernière photo, on voit un village entier qui a été construit sur le bord de la rivière. À l'époque, y habitait les artisans et les artistes. Je me demande s'ils ont eu souvent des inondations ?

Un peu plus haut, de l’esplanade derrière le parlement de la Suisse, on peut y observer les Alpes au loin. Je me demande si les gens qui vivent avec ces paysages tous les jours finissent par ne plus le voir. Ce serait dommage. 

On voit les Alpes dans le fond de la photo

Musée d'histoire et musée d'Einstein avec les Alpes en arrière
 
En soirée, nous arrivons à Interlaken (entre deux lacs) et nous y resterons deux soirs. Je vous parlerai donc de mes découvertes… et de mes peurs… dans mes prochains billets. 


Suzie Pelletier, écrivaine


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire