dimanche 26 janvier 2020

San Juan - Puerto Rico


Croisière dans les Caraïbes de l’Est — billet numéro 2

Aujourd’hui, j’ai écrit ce billet alors que j’étais assise dans la nef de la Cathédrale de San Juan. Je me souviens de l’heure : 13 h 11. Ça me rappelle tellement de bons souvenirs.

Combien de fois me suis-je retrouvée comme ça, assise sur un banc d’Église ou de monastère alors que mon conjoint tenait à photographier toutes les statues et à grimper dans tous les clochers ? Des centaines. Chaque fois, j’ai transformé cette période d’attente en plaisir d’écrire. 



Mais d’abord, quelques points sur les lieux que nous visitons :

Puerto Rico ou Porto Rico ? Je croyais que le premier est l’appellation en espagnol et que la deuxième est la traduction française et anglaise. Pourtant, la littérature à ce sujet n’est pas claire. Je l’ai vu écrit des deux manières tant en français qu’en anglais. Quand on ne sait pas, on demande aux gens de la place. La réponse : Puerto Rico ! Alors, pourquoi l'appelerais-je autrement ?

Donc, Puerto Rico est situé dans les Grandes Antilles. Son côté nord baigne dans l’Atlantique et son côté sud, dans la mer des Caraïbes. Politiquement, Puerto Rico est état libre, mais associé aux États-Unis. Ses habitants sont citoyens américains, mais n’ont pas le droit de vote pour la présidence. Ils ont un représentant au Congrès, à la Chambre des représentants des États-Unis, mais il n’a pas le droit de vote. Par contre, ils n’ont pas de Sénateur. 

En 2017, par un référendum non contraignant, la population a voté pour devenir un état américain à 97 %, mais 78 % de la population a boycotté ce référendum. Bien sûr, le gouvernement américain devrait approuver le changement à la constitution. Ceci nécessite que les deux chambres (Sénat et Chambre des représentants) approuvent par un vote au deux tiers de l'assemblée et que les trois quarts des états le ratifient. Pas simple. Aussi, on peut se demander si un gouvernement républicain accepterait même d’évaluer la demande, s’il savait que les Portoricains sont plutôt… démocrates dans leur façon de vivre. 

Plus de trois millions de personnes habitent Porto Rico qui a une superficie de 8870 km2
La langue première est l’espagnol, que les habitants parlent très vite, et l’anglais est la langue seconde. 

Géographiquement, l’île est située à proximité de la fausse de Porto Rico qui s'est formé il y a plus de 70 millions d’années. Dans les faits, la plaque tectonique des Antilles se déplace vers l’est et celle de l’Atlantique se déplace vers l’ouest. Ainsi, la terre tremble souvent à Puerto Rico. 

San Juan est la capitale de Puerto Rico. L’île a été découverte par Christophe Colomb lors de son deuxième voyage en 1493. Rapidement, San Juan est devenu le plus important avant-poste militaire espagnol en Amérique. En 1508, Juan Ponce de Léon est nommé gouverneur de l’île. Pour résister aux agressions des Anglais et des Néerlandais, on construisit deux forts et un mur de protection autour de la ville. Les forts de San Cristobal et de San Filipe del Morro ont encore belle figure aujourd’hui. Un parc linéaire a été aménagé autour des remparts qui sont en grande partie intacts. 

San Juan a 400 000 habitants et sa densité est de plus de 3000 habitants au km2

Aujourd’hui, nous avons visité la vieille ville de San Juan. Un taxi nous a conduits jusqu’à la Plaza de Colón, tout près de la forteresse de San Cristobal que nous nous sommes empressés de visiter. Par les photos qui suivent, vous comprendrez que je me suis plus amusée à regarder dehors qu'à l'intérieur. Après tout, un fort est un arrangement de bloc de pierres, peu importe où on se trouve dans le monde. Je trouvais plus intéressant de comprendre que cette forteresse ancienne se trouvait dans le décor d'une ville très moderne. Elle possède une place de choix dans la ville et dans le coeur de ses habitants. 

L'intérieur du fort est aménagé
pour nous faire comprendre son histoire
Une vue des murs d'enceinte vu du fort

Vue au pied du fort
L'atlantique se déchaîne au pied du fort
La calle del Sol vu du fort
L'océan Atlantique vu du fort
Plusieurs tunnels se trouvent sous la forteresse 
Je vous laisse avec quelques photos prises lors de notre vagabondage dans les rues de la vieille ville de San Juan.

Plaza de Colón
La calle de Luna
La Calle del Sol
Ce magnifique iguane tenait le fort
La ville vu du fort San Cristobal


Bonne visite ! 


Suzie Pelletier, écrivaine
https://editionsdudefi.com


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire